La quête du déodorant parfait…

Bonjour !

Avec le retour de l’été et du soleil, le moral est au plus haut, on est tout beaux, tout bronzés et… plein de sueur.

déodorant non toxique
Ha ben bravo !

Bon , la sueur est un phénomène tout à fait naturel et indispensable à notre corps.
Elle permet de réguler la température de notre corps et aussi d’éliminer nos toxines, de nous purifier donc. La sueur est une amie !
Voilà pourquoi il n’est pas du tout conseillé de l’empêcher de s’évacuer comme peuvent le faire certains produits anti transpirants. Bloquer le processus de transpiration est une mauvaise idée.

Mais, me direz-vous, la sueur ça pue !
Sport, émotions fortes, grosse consommation d’épices, nombreuses sont les causes de nos odeurs. La première et la principale reste… les bactéries.
Ce sont elles les vraies responsables des odeurs.

J’ai testé différents moyens, différents déodorants naturels, voici mon avis.

La pierre d’alun.
La pierre d’alun (potassium alum) régule la sudation sans boucher les pores de la peau. Elle combat aussi les bactéries qui causent les mauvaises odeurs.
On l’utilise humidifiée à l’eau froide en la passant lentement sur la peau.
Pourquoi je n’en utilise plus ?
Au bout d’un moment elle finit par couper, car en s’usant le côté doux et poli de la pierre disparaît.
De plus, je n’étais pas entièrement satisfaite de son efficacité.

Rajout du 26 Novembre 2014, je vous invite à lire l’article La vérité sur la pierre d’alun et les sels d’aluminium, de Parenthèse Tutoriels.
Édifiant.

L’huile essentielle de Palmarosa.

Les plus ?
Antibactérienne, odeur agréable !

Les moins ?
Au bout de quelques mois d’utilisation je ne l’ai tout simplement plus supportée…
Dommage, il fallait que je continue ma quête du déodorant parfait !

Le bicarbonate de sodium

Je l’utilise mais je vais laisser la jolie Pin-up Bio vous en parler.
Je suis assez d’accord avec elle 🙂

Mais j’aime aussi beaucoup…

L’huile de coco

Je me suis procurée ce pot là :

huile de coco doédorant naturelMais tant qu’il est bio et sans additif, toutes les marques peuvent faire l’affaire.

Comment je fais ? Après avoir fait ma toilette, je prélève une petite quantité de produit que j’applique tout simplement en légers massages sur mes aisselles.
Quand il fait frais chez moi, l’huile devient un peu solide.

huile de coco doédorant naturel
Il fait frais dans mon placard !

À l’état liquide c’est encore plus facile à appliquer.

Antibactérien puissant, l’huile de coco a une odeur agréable et constitue un déodorant efficace.
De plus on peut aussi l’utiliser pour cuisiner ou encore en soin pour cheveux (j’en applique régulièrement sur mes pointes).

Comme je ne me parfume jamais, la petite odeur de coco ne fait pas d’interférence avec un parfum mais me donne parfois des envies gourmandes !

Je fais donc un mélange des deux, un peu de coco sous l’aisselle, puis un soupçon de bicarbonate par dessus.
Efficace.

La quête du déodorant parfait est-elle terminée ?
Pas sûre.
Je ne suis pas assez renseignée sur l’impact de la production des cocotiers pour affirmer avoir trouvé le déo parfait, ce qui est sûr c’est que pour le moment je n’ai pas trouvé mieux et que c’est un produit très agréable à utiliser et très efficace !

Et vous qu’utilisez-vous ?

Belle journée et prenez soin de vous !

Advertisements

21 réflexions sur “La quête du déodorant parfait…

  1. L’huile de coco : un produit génial et multi-usage. Avant, j’utilisais uniquement du bicarbonate de soude, mais à force ça irrite. Du coup, j’utilise de l’huile de coco avant d’appliquer le bicarbonate.

  2. Le vinaigre blanc est aussi très efficace et ré-équilibre le PH alcalin du bicarbonate de soude en alternance 😉
    Une astuce simple : si on porte des habits blancs ou clairs, on utilise du bicarbonate et lorsqu’on porte des habits foncés, on utilise le vinaigre blanc (en effet sur certaines personnes, le vinaigre blanc peut donner des traces jaunes comme un déodorant du commerce ).
    J’en applique une semaine sur deux car le bicarbonate m’irritait les aisselles à court terme et avec le vinaigre, là c’est fini ! 😀

      1. L’odeur disparaît au bout de 10 min après application 😉 3 gouttes sur chaques aisselles et on laisse sécher 10 min. Et ça pique un peu une minute à peine quand on s’est épilée le jour même ou qu’on a les aisselles un peu irritées

  3. j ai arrêté le déo depuis un moment, je carbure au bicarbonate de soude, sinon je ne met rien, et je me lave les aisselles au savon de temps en temps dans la journée, pour le moment je n’ ai tué personne avec les odeurs, donc c’est que ça marche 🙂

  4. le déo d’antigone ( coco/maizena/bds/HE) l’hiver,
    et l’été (puisque le déo d’Antigone devient liquide et moins pratique), je me contente de mettre de la maizena sur aisselles propres et humides. Parfois une goutte d’HE avant de saupoudrez de fecule de maïs ^^

  5. Coucou, alors moi je fais mon déo maison : bicarbonate de soude, huile de coco, maïzena, HE et conservateur, je ne l’utilise pas tout le temps car pas trop efficace en cas de grosse chaleur ou de gros effort!

    1. Depuis cet article je teste sur mon et mon conjoint la simple application d’un peu de coco puis un peu de bica et c’est tout.
      Juste fabuleux.

      Ma meilleure recette pour le moment, marche sur femmes, hommes, aisselles, pieds tout.

  6. J’hésitais à prendre la pierre d’alun, j’ai opté pour l’huile essentiel de palmarosa mais effectivement étant donné que c’est du l’huile essentiel ça peut être fort, donc je ne l’utilise pas tous les jours !
    L’idée de l’huile de coco est très intéressante, je pense que je vais m’en acheter rapidement !! 🙂
    Merci pour tous ces conseils. Je viens de découvrir ton blog et ça correspond à mes attentes actuelles, coupes menstruelle, déo and co.

    Continue à partager comme ça ^^

      1. Huile de coco (BIO 🙂 ) commandée, pressé de tester.
        Je me suis lancé avec le bica. Ca piquote un peu mais c’est super, pas d’odeur, même le lendemain matin. J’adore le coté neutre du bica. J’ai essayé sur une journée simple, pas de sprint ou de gros stress.
        Aujourd’hui j’ai re tenté le bica pour une journée de taf (un peu plus stressant et surtout vêtement synthétique moulant toute la journée ! Et bah nickel, pas d’odeur, pas de trace sur les vêtements (pas négligeable quand un déo vous pourrit vos vêtements 😦 ).
        Mon homme étant à la pierre d’Alain … ah non alun j’ai testé ce weekend. Pas super pratique à l’application met je pense moins efficace que le bica.
        A suivre pour l’huile de coco :p

      2. Le truc explosif, l’efficacité absolue c’est un peu de coco (très peu suffit) et aussi un tout petit peu de bica par dessus.
        Pas de tache, pas d’odeur.
        Redoutablement efficace et sur les poils, le bica tient mieux quand il y a un peu de coco, ça lui fait comme un support ^^

  7. Mais quelle formidable idée l’huile de coco!
    J’ai testé aussi l’huile essentielle de lavande, ça fonctionne aussi. Prudence cependant concernant les huiles essentielles: elles ne sont pas tolérées par tout le monde et les aisselles sont un point d’entrée donc attention quand même.
    Merci pour ton blog qui respire la liberté!

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s