Un point sur les tests sur les animaux, la vivisection

Bonjour,

aujourd’hui je vais creuser un peu plus loin un sujet abordé dans Ma vision de l’exploitation animale.

(J’ai volontairement exclu les images chocs de cet article. Le sujet est important, je ne veux pas faire fuir une partie de mon lectorat avec des images insoutenables…)

Les tests sur les animaux, la vivisection, pourquoi en parler ?

Peut-être pensez-vous que si (comme je vous le souhaite) vous n’êtes pas atteint d’une grave maladie, ce sujet ne vous concerne pas.
Dans l’esprit de bien des gens, les tests, la vivisection, se pratiquent pour faire avancer la science, trouver de nouveaux traitements… Nous y reviendrons.
En fait, les tests sur les animaux nous concernent tous, pour la simple et bonne raison que presque toutes les catégories de produits de la vie courante sont testées.
Produit vaisselle, dentifrice, shampooing, maquillage, déodorant, lave vitre, armement, mécanique … tant et tant de produits…

Pourquoi ces tests ?

C’est une question de légalité. Pour être propre à la vente, un produit doit avoir suivi tout un protocole, et la plupart du temps, les tests sont une partie de ce protocole.
Par ailleurs, certains tests servent à l’élaboration même du produit.

Comment c’est testé ?

Pour tester du shampooing, on prend un mignon lapin, on lui lave les poils et si à la fin son pelage est doux et brillant, on autorise le shampooing à la vente.
Pour tester du shampooing disais-je, on en verse dans les yeux de plusieurs lapins bien attachés et que l’on empêche de cligner des yeux. Pourquoi un lapin ? Car il produit peu de larmes.
On mesure le temps que mettent ses yeux pour devenir rouges, parfois ils brûlent.
Une fois que l’on estime que le produit n’est pas trop nocif pour lapinou, on peut le vendre.
Et cette fois-ci, je ne vais pas barrer mon texte…

Il existe mille et un tests, différents selon les produits et résultats voulus.
À la fin de l’article vous trouverez de la documentation pour aller plus loin.

Mais on imagine donc bien pourquoi les animaux doivent être vivants…
Oui, la vivisection, ce sont des tests effectués sur des animaux vivants.

C’est quoi le problème avec la vivisection ?

Ethique :
Les animaux sont, comme nous, des êtres vivants qui ressentent la douleur, le stress, la peur…
Que dire de plus…?

Alternatives : Pour bien des produits du quotidien, il existe des alternatives, des produits non testés sur les animaux !
Regardez bien, cherchez le lapin, vous les trouverez !

En ce qui concerne les tests effectués pour des produits cosmétiques (shampooing, maquillage, gel douche, dentifrice ou autres), mais aussi les produits ménagers, il est important de savoir que si les tests sont effectués, c’est parce que les industriels connaissent la dangerosité des produits qu’ils utilisent dans leurs formules. Les produits biologiques ou à base de végétaux sont généralement non testés…

Labels tests animaux, vivisection
Pour se repérer un peu dans les labels !

Pour s’y retrouver, c’est assez simple finalement, si aucune mention « non testé sur les animaux » ne figure sur l’emballage… c’est que c’est testé.
Les chiots, chatons, singes, lapins, souris et autres n’ont pas à mourir pour des tests cruels…

Efficacité :
Oublions un peu les shampooings et autres produits pour nous concentrer sur les médicaments et traitements médicaux.
Les vivisecteurs inoculent des maladies aux animaux, les intoxiquent, créent des tumeurs et des cancers douloureux, endommagent volontairement des organes, etc. Les plus « chanceux » sont les animaux qui servent de témoin aux expériences et restent indemnes jusqu’à leur euthanasie.

Sacrifier des animaux pour sauver des humains ?
Nope ! En effet aucune espèce n’est le modèle biologique d’une autre et les résultats des expériences ne sont pas transposables aux humains. En fait, les tests sur animaux freinent la recherche médicale et cachent les effets secondaires des produits chimiques qui nous entourent.

Notre santé est clairement sous l’influence de notre mode de vie : alimentation, pollution, santé, etc… mais est aussi dépendante de notre patrimoine génétique. Ces facteurs ne peuvent pas être re-créés chez l’animal.
Un exemple : on sait très bien qu’il ne faut pas donner de la pénicilline à des cochons d’Inde parce que c’est un poison pour eux alors que cet antibiotique a sauvé des millions de vies humaines. Inversement, de nombreuses substances testées avec succès sur les animaux se sont révélées dangereuses pour les humains (rappelez vous du scandale des médicaments soudain retirés du marché).

Comment je fais mes courses ?

Je vous assure que faire mes courses n’est pas devenu un enfer pour autant, de plus je suis heureuse de savoir que mes achats contribuent moins à la cruauté.
N’oubliez jamais le pouvoir de vos achats… si on n’achète plus,  »ils » ne produisent plus.

Est-il possible de ne plus rien acheter de testé ?
Non. Pas en l’état actuel des choses, mais on peut vraiment faire pencher la balance vers mois de cruauté en choisissant mieux ses produits.

Oui, parfois je prends un cachet contre la douleur, testé.
Oui, les antigels dans les voitures qui me permettent de me déplacer l’hiver sont testés.
Non, je n’ai pas (encore) de pouvoir sur tout, un jour peut-être.

En attendant je fais tout ce que je peux pour acheter le plus éthique possible…

Pour aller plus loin :

Un document du CNRS faisant un récapitulatif, animal par animal, de la gravité des tests et des observations concrètes de la douleur et de la dégradation des animaux.
Une citation pour mieux cerner ce document :
 »Symptômes principaux de douleurs et maux chez le chien :
Modifications du comportement tels qu’apathie, anxiété, nervosité, agressivité ou isolement du groupe, expressions sonores telles que gémissements, glapissements ou geignements »

Un point sur les différents types de tests et des pistes d’alternatives

Un point sur les alternatives à la recherche animale (car oui, n’oublions pas qu’elles existent !)

S’entrainer, mais pas sur des animaux (enseignement, écoles de médecine, comment faire sans les animaux ?)

Voilà… encore un sujet qui me tient à cœur…

Merci, à bientôt,
La Ma’ie

ps : ajout du 13 novembre 2014, Sur le blog « Les cheveux de Mini » (dont je suis lectrice assidue au passage), Mini parle aussi de ces tests, mais d’une manière différente, à lire aussi pour complément d’information, avec des marques citées.
Tests sur les animaux : à qui peut-on réellement faire confiance ?

oh ! Et sur le blog de « Mimi-Geekette » il y a cette bonne précision :
Les produits fabriqués en Chine sont-ils testés sur les animaux ?

Advertisements

4 réflexions sur “Un point sur les tests sur les animaux, la vivisection

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s