Homme, cire épilation, collants, enlever bardane, Marie Turenne

Le jour où j’ai acheté de la cire dépilatoire et des collants pour mon homme (où comment se débarrasser de piquants de Bardane)

C’est une histoire peu banale que je vais raconter aujourd’hui.
Comment une simple balade en forêt s’est-elle transformée en épilation intégrale d’un dos ?
Comment je me suis retrouvée à 20h en pyjama, les cheveux mouillés au magasin ?
Et… encore d’autres aventures !

Voici l’histoire, la terrifiante histoire de la Bardane Maudite

Tout commence par une sympathique balade en forêt en amoureux, ce dimanche.
Partis ramasser des morceaux de bois flottés et profiter du soleil qui montre enfin le bout de son nez, nous passons un bon moment. Jusque là tout va bien.
Tandis que nous remontons dans la voiture pour rentrer à la maison, je fais remarquer à l’Homme qu’il a des boules piquantes dans les cheveux « Mais si, tu sais, celles que les chiens ramènent à la maison là ! ».
Et pour illustrer mes propos, je lui prends rapidement une photo de son chignon qu’il ne pouvait voir.
La voici :

enlever bardane, piquants, Marie Turenne
L’origine du drame.

À ce moment là, je me doutais que ce ne serait pas une partie de plaisir d’enlever ceci de son chignon, mais si j’avais su !

Donc, arrivés à la maison, il enlève son t-shirt et j’entreprends d’enlever les boules de Bardane.
Ça pique les doigts, ça part en mille et un petits bouts, non, pas des petits bouts ! Plein de petits crochets !
De mini hameçons  plein son dos.

À partir de là… tout a basculé…

Il était 18h, nous avons regardé sur le net comment se débarrasser des piquants. Aussi, voici les techniques que nous avons expérimenté :

Technique numéro 1 : Le Duck tape (ou gros ruban adhésif gris, pour les français)
Ça ne marche pas trop, ça n’arrache pas les poils, et pas les plus petits des piquants non plus. En plus, le rouleau est terminé…

Technique numéro 2 : La pince à épiler
Imaginez moi, munie d’une lampe frontale, scrutant le dos de l’Homme pendant une demie heure.
À ce moment là, on a compris qu’il fallait passer à la vitesse supérieure.

Internet nous informe qu’il est possible d’enlever les piquants avec un bas en nylon, ou avec de la cire dépilatoire.
Seulement voilà, entre temps on est allés prendre une douche, je suis en pyjama et j’ai les cheveux mouillés.

Ici les magasins ferment à 22h, mais comme par hasard, ce soir là, j’ai cru qu’ils fermaient à 20h.
Je regarde l’heure, 19h45.
En pyjama et avec les cheveux mouillés, je fonce au magasin le plus proche en courant comme une folle, même pas coiffée.
Impossible de trouver de la cire dépilatoire, obligée de demander au petit jeune responsable du rayon.
Le verdict tombe, violent et sans appel : il n’y a pas de cire dépilatoire, ni de bas nylon ici.
Et voici que je traverse le boulevard en courant, je file au second magasin.
Toujours pas de cire ! Il faudra en acheter le lendemain en pharmacie.
Mais je reviens triomphante avec mes collants en nylon !

Donc, – Technique numéro 3 : Les collants en nylon
Alors là encore c’est long, j’ai mis des gants pour ne pas m’enfoncer les piquant dans les doigts, et il s’agissait de frotter le dos avec le collant, d’un côté, de l’autre, vers le haut, vers le bas, en changeant d’endroit du collant à chaque fois.
L’Homme est soulagé, mais il reste encore beaucoup de piquants…
Il faut attendre le lendemain pour essayer…

La technique numéro 4 : La cire dépilatoire
Après une nuit de dodo sur le ventre, l’Homme se réveille un peu ronchon, il a mal dormi, il a eu froid car il ne supportait aucun contact avec la couverture et son dos est rouge et douloureux.

Il est temps mettre une illustration, non ?

Homme, cire épilation, collants, enlever bardane, Marie Turenne
Collants nylon et cire dépilatoire, ennemis de la Bardane !

Aujourd’hui, lundi, je me suis procuré des bandes de cire à la pharmacie et j’ai épilé l’Homme.
Les murs tremblent encore de ses hurlements de douleur.
Une demie heure de supplice plus tard, nous nous sommes rendus à l’évidence, les piquants sont presque tous partis et on ne pourra pas faire mieux.

Donc… méfiez vous de le Bardane, et surtout de ses piquants secs !

Il s’agit en fait d’une arme redoutable, mise au point par les fabricants de bandes dépilatoires pour pousser les honnêtes citoyens à la consommation.
Ne vous faites pas avoir !

À bientôt,

La Ma’ie

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où j’ai acheté de la cire dépilatoire et des collants pour mon homme (où comment se débarrasser de piquants de Bardane)

  1. Wow, ça a du être intense comme situation^^ Le pauvre, la nuit terrible en effet !
    Cela me rappelle nos séances de retirage de tiques australiennes (énormes, oranges et qui portent de super maladies) après notre travail en forêt…
    Je ne sais pas s’il existe de la bardane en Australie, mais je m’en méfierai à l’avenir.
    Étonnamment Monsieur n’exprime aucune émotion quand il se fait épiler les poils à la bande de cire. Un vrai Poker face qu’il m’offre 😀

  2. Pour info, pour retirer très facilement les têtes de bardane, le secret est de ne pas tirer sur la tête de bardane, mais sur les cheveux ou poils, à l’opposé de la bardane. On les retire alors complètement, sans qu’elles ne se désagrègent.

    Si prises assez rapidement, je n’ai jamais eu de soucis à les retirer du pelage de mes Terre-Neuve, à moins que les Bardanes outre-atlantiques ne soient plus virulentes que les françaises…

    1. Haaaa… je le saurai pour une (éventuelle) prochaine fois, merci 🙂
      Hihihi, j’ai moi aussi un animal à poils longs qui court partout alors merci pour le conseil hahaha 😀

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s