Marie Turenne corrida

La corrida retirée du patrimoine culturel de la France, bien, vivement sa disparition à présent !

Depuis le 1er juin 2015, la corrida ne fait plus partie du patrimoine culturel (le folklore si vous préférez) français.

C’est ce qu’a déclaré la Cour Administrative d’Appel de Paris.
La « décision d’inscription de la corrida à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France doit être considérée comme ayant été abrogée ».

Je réagis un peu tard, mais j’ai une excuse, mes beaux parents sont à la maison pour trois semaines et, de fait, j’ai moins de temps à consacrer au blog. Cela dit, je prends un peu le temps ce soir car c’est une bonne nouvelle.

Mais au fait c’est quoi la corrida ?

La corrida n’est qu’un « spectacle » d’une mise à mort lâchement mise en scène.
Des hommes, des taureaux, des armes et du sang. Beaucoup de sang.

Évacuation de la victime...
Évacuation de la victime…

Pourquoi « lâchement » ?

Parce que, tout est prévu pour ne laisser aucune chance au taureau et éviter au maximum que le torero ne soit blessé. Le taureau, herbivore tout sauf sanguinaire est « préparé » avant une corrida.

Tout d’abord, ses yeux sont enduits de vaseline afin de l’aveugler. Pour l’aveugler encore un peu plus, il est séquestré dans un enclot dans le noir avant d’être soudain jeté dans l’arène baignée de soleil.
On connaît tous ce phénomène d’aveuglement à la sortie d’un tunnel quand il fait soleil par exemple.
Ce n’est pas tout, on insère des aiguilles cassées dans ses testicules. Outre la douleur insupportable que l’on peut imaginer, cela l’empêche de s’asseoir.
Pour continuer dans la délicatesse et la douceur, des tiges de coton sont introduites dans ses naseaux et descendent dans sa gorge afin de l’empêcher de respirer convenablement.
Enfin, on introduit des tranquillisants dans sa nourriture et on le roue de coup sur l’échine pour achever de l’épuiser avant le combat qui s’annonce forcément perdu d’avance.

L’afeitado

Comme si ce qui est évoqué plus haut ne suffisait pas, on va limer les cornes du taureau pour les raccourcir.
Cela déstabilise l’animal et lui fait perdre ses repères spatiaux. Là encore, cela est fait pour éviter que le taureau ne mette des coups de cornes à son tueur car l’animal n’a pas le temps de s’habituer à la nouvelle taille de ses cornes.

Mais il faut savoir qu’en terme de douleur, cela revient à nous limer une dent, sans anesthésie et les nerfs à vif. Après la scie et le marteau, les cornes sont reconstituées, plus courtes donc, avec de la résine synthétique. Elles sont ensuite râpées, poncées puis vernies. Invisible, mais non sans souffrance, cette diminution des cornes est souvent bien peu connue du public.

Le combat et la mort de l’animal

Je ne détaillerais pas les différents stades du combat, les différents outils de torture, les termes techniques. Il me semble que le concept même de la corrida se suffit à lui même pour être considéré comme profondément honteux. Vient donc le moment du « combat » pour le taureau.
Pourquoi va t-il mourir ? Pour assouvir les pulsions sadiques et morbides d’un public venu contempler une mort mise en scène et dont l’issue ne fait aucun doute étant donné la lâcheté de la préparation.

Dans l’arène, il essai pourtant de se défendre face aux coups et blessures qu’il reçoit, et tente désespérément de sauver sa vie, plus apeuré que dangereux, plus perdu que sanguinaire.

Pour terminer, j’ajoute un dernier détail sordide : l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans.

Retirer la corrida du patrimoine culturel ?

J’ai été heureuse d’apprendre la nouvelle de cet arrêt qui donne raison aux opposants à la Corrida.
L’inscription  de la corrida au patrimoine culturel de la France contribuait à donner une image salie de la France, tout en justifiant un peu certains arguments des amateurs du genre…

La prochaine étape, et je la souhaite de tout mon cœur, sera à présent l’interdiction de la corrida…
J’y crois.
J’ose croire que la barbarie en spectacle sera un jour bel et bien supprimée.

Quand ?

À bientôt,

La Ma’ie

et pour en savoir plus :

http://www.anticorrida.com/corrida/lavant-

http://animalter.com/spectacle/ouvrez-les-yeux/55-la-corrida

http://fr.wikipedia.org/wiki/Afeitado

Advertisements

5 réflexions sur “La corrida retirée du patrimoine culturel de la France, bien, vivement sa disparition à présent !

  1. Évidemment je ne peux être que d’accord avec le fait que ce soit interdit. Que la cruauté gratuite soit nationalisée, non merci ! En revanche, pourrais-tu sourcer les différentes choses que tu affirmes, notamment sur les pratiques avant combat pour affaiblir le taureau stp ? =)

    1. Dans le feu de l’action j’ai oublié de mettre ceux que j’avais préparé, les voilà à la fin de l’article.
      Il y a aussi des vidéos, mais ça fait vraiment mal, j’arrive pas à poster ça, j’ai même pas pu regarder jusqu’au bout…

      1. Vu, merci.
        Tu m’étonnes, ces spectacles sont d’une violence incroyable. Je viens juste de voir un article à propos d’un toréador qui s’est fait encore au au cou à Madrid récemment (il a survécu et va bien). Mais tiens, c’est drôle, les spectateurs ont beaucoup moins ri beaucoup moins tout à coup…

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s