Sacrés sacres ! (Plongée en culture populaire québécoise)

Merde ! Bordel ! Fais chier ! Putain !
En France, quand on n’est pas content, on est misogynes ou on parle de caca.

Au Québec, les « gros mots » sont directement issus du vocabulaire religieux.

Parce que cela fait partie de mon quotidien, parce que c’est une sacrée partie de la culture du Québec, et aussi parce que c’est rigolo, je vous propose un petit décryptage de ces expressions à la fois savoureuses et parfois scandaleuses.

sacres Québec
http://offqc.com/tag/sacre/

Pour commencer, les mots de base :

Ils proviennent du vocabulaire religieux et liturgique chrétien. (La liturgie ? C’est l’ensemble des rites, des cérémonies et des prières dédiés au culte religieux. Tout cela est défini selon les règles codifiées dans les textes sacrés et la tradition).
Ok ?
Alors on y va.

Calice : C’est la coupe dans laquelle on verse le vin sacré qui représente le sang du Christ.
Christ justement : Bon ben le Christ quoi, Jésus 🙂
Calvaire : Là où Jésus a été crucifié.
Ciboire : C’est un récipient dans lequel on range les hosties consacrées par le prêtre.
Hostie : Il s’agit du petit pain sans levain mangé pendant la communion.
Sacrement : C’est un rite sacré pour les catholiques comme par exemple le baptême ou le mariage à l’église.
Tabernacle : C’est un meuble destiné à contenir le ciboire qui contient lui même les hosties, vous me suivez ? 🙂

Voilà, ça, ce sont les mots de base. Ils s’utilisent dans un cadre religieux et, en soi, ne sont pas des « gros mots ».
Mais avec ces mots là, on peut construire des sacres, des jurons et même des blasphèmes !

Les sacres :

Les sacres sont ces sept mots là (on peut aussi en ajouter d’autres comme Vierge ou Diable par exemple), bref, ces sept mots là utilisés hors contexte religieux et déformés.
Les sacres sont, selon l’emploi, des interjections, adjectifs, adverbes, verbes… bref les sacres sont très employés mais sont très forts, à utiliser avec modération donc.
Exemple de sacres :
Tabernacle devient Tabarnak !
Hostie devient Ostie !
Calice devient Câlise, et se prononce [kôlis]

Deux exemples d’emploi :

Marie Turenne, osti d'capitalisme de marde, Québec 2015
https://marieturenne.wordpress.com/2015/06/29/une-photo-par-semaine-10-osti-dcapitalisme-de-marde/
tabarnak sacre Québec
http://funzzle.com/post/aujourdhui-jmen-tabarnak/3432

Mais comme les sacres sont assez forts, pour les employer quotidiennement, il vaut mieux les atténuer, les transformer légèrement. Les sacres deviennent alors…

…Les jurons

Tabarnak (sacre) va alors devenir le juron Tabarnouche, Tabarouette ou Barnak par exemple.
Câlice (sacre) devient Câline, Câlique ou encore Câlosse, selon l’imagination et l’envie du prononçant !
Ostie (sacre) peut devenir ‘stie
Encore ?
Ciboire (sacre) devient juron en se disant Cibouette, Ciboulette, Cibole ou encore Ciboulon 🙂

Exemple d’emploi :

http://www.fromagerielachaudiere.com/tabarouette-beurre,24,2
http://www.fromagerielachaudiere.com/tabarouette-beurre,24,2

Les jurons sont donc des sacres transformés pour être atténués.
Mais si les québécois savent atténuer les sacres, ils savent aussi les rendre encore pires !
On parle alors de …

…Blasphème !

Le blasphème consiste à maudire.
Exemple : Maudit tabarnak ! Maudit Criss !

Bref, je m’arrête là pour les blasphèmes avant qu’il ne m’arrive une ostie d’punition divine sur le coin de la yeule !

Des combinaisons !

Les sacres, jurons et autres peuvent se combiner pour plus d’impact !
Câlice d’esti d’calvaire de tabarnak d’ostie d’ciboire de maudite sainte-viarge !

… de quoi faire pâlir le Capitaine…

ob_c07232_insultes-haddock
Voilà, j’espère que cela vous a plu 🙂

Mes sources ? Mon quotidien, des québécois, et aussi ce documentaire que j’ai vu en cours 🙂

À bientôt,
La Ma’ie

Publicités

11 réflexions sur “Sacrés sacres ! (Plongée en culture populaire québécoise)

  1. C’est drôle de lire tout ça d’un point de vue d’une québécoise. Tout est là. Sauf que les prononciations « esti » et « asti » ne diminuent pas le sacre, ce sont seulement d’autres façons de l’articuler.
    Bel article 🙂

  2. J’adorais les entendre jurer^^
    Ils sont super inventifs de plus, c’est toujours assez drôle ! Et quand ils utilisent le mot correct (tabarnak au lieu de tabarnouch par exemple) c’était fou de voir la tête horrifiée des passants ou des proches.
    Monsieur a d’ailleurs bien ri au vu de la photo, ça nous a rappelé que de bons souvenirs.

  3. et bien, j’aurai appris des choses ce soir ! Merci pour ce moment linguistico-culturel !
    je t’avouerais que je ne connaissais que le mot Tabernak … au moins, j’en connais désormais l’origine !

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s