tétons sans soutien gorge pas un problème Marie Turenne

Ne pas porter de soutien-gorge, même si on voit les tétons ? Oui. Voici pourquoi.

Bonjour,

aujourd’hui on va parler de tétons, de soutien-gorge, d’érotisme et le tout avec humour.
Embarquez si vous le voulez bien.

En juillet 2014, je publie un article dans lequel je raconte que je ne porte plus de soutien-gorge depuis 2010, et j’explique pourquoi.

Cet article est lu, commenté, partagé, et moi, j’observe les réactions…
Une réaction en particulier retient mon attention.
Il se trouve qu’un nombre assez important de femmes seraient prêtes à laisser tomber le soutif, pour leur bien-être, pour leur santé, pour toutes les raisons possibles.
Mais ces femmes gardent leur soutien-gorge.
Pourquoi ?
À cause de Lui, à cause de cette partie de chaire fourbe, redoutée, cet être qui parfois se dresse, semant le trouble chez certaines personnes, j’ai nommé le TÉTON.

Le téton, ce semeur de trouble.

C’est quoi le problème avec le téton ?
Un téton qui pointe est-il systématiquement érotique ?
Une femme « tétons libres », qu’ils pointent ou non, est-elle forcément une séductrice, une allumeuse, une provocatrice ?
Les hommes sont-ils concernés aussi par ces questionnements « tétonifiques » ?
Réfléchissons ensemble.

J’ai joué avec Excel pour sortir ce tableau, première piste de réflexion.

tableau comparaison tétons Marie Turenne 2016

Déjà, on peut se dire que les tétons des hommes et ceux des femmes ne sont pas logés à la même enseigne. Certains sont censurés sur les réseaux sociaux, ne doivent pas voir le soleil, sont commentés dans la presse…
(Non mais vous vous rendez compte ? La femme d’un chef de l’État qui ne porte pas de soutien-gorge, holalala, c’est terrible blablabla…)
Je vous laisse juger, est-ce si scandaleux ?

carla bruni sans soutien gorge
Source de l’image

Bref, ce sont manifestement les tétons qui servent éventuellement à nourrir les bébés qui subissent le plus de pression.

Bien sûr, les tétons sont aussi des zones érogènes reconnues, chez l’homme comme chez la femme, et peuvent être érotiques, chez l’un comme chez l’autre.
Pourtant, si le téton mâle est, lui aussi, excitable et potentiellement érotique, pourquoi les hommes peuvent-ils se balader torses nus, là où une femme avec un t-shirt, mais pas de soutien-gorge risque de déclencher une réflexion désagréable, un regard désaprobateur ?
Le potentiel érotique du téton féminin serait-il donc si puissant ???

Petit test en image.

Voici 9 photos que j’ai pioché dans mon ordinateur. Elles me représentent telle que je suis au quotidien, c’est à dire sans soutien gorge, parfois avec des hauts moulants, parfois non, parfois on voit les tétons, parfois non. (Dans ma vie, j’ai aussi des gros pulls et des vestes, mais… c’est un peu moins parlant pour mon sujet haha.)

-> Je vous propose de les regarder et de me dire s’il y a là de quoi déclencher un problème, ou encore si ces photographies sont érotiques. (Pour moi, il n’y a ni problème, ni érotisme, juste une jeune femme qui ne porte pas de soutien-gorge, et encore faut-il le remarquer…)

Alors ?
On est assez d’accord pour dire qu’il n’y a rien de dramatique ou d’excitant, hein ? 🙂

Donc, c’est quoi le problème avec les tétons ?

Vu que j’ai une petite poitrine, mes tétons sont tolérés ?
Ou bien, est-ce une question d’attitude ?

Peut-être que faire du tir à l’arc, jouer avec une marionnette de castor ou observer une crotte d’orignal ne sont pas des activités assez érotiques pour mettre l’emphase sur le potentiel de mes tétons ? 😀

Peut-être que l’on est séductrice et provocante si on le désire, et que les tétons n’ont rien à voir avec la choucroute ?

Et, arrêtez moi si je dis une connerie, peut-être même qu’on pourrait laisser en paix les femmes qui ne veulent tout simplement pas porter de soutien-gorge, sans pour autant vouloir exciter la Terre entière ?

Et si le problème n’était pas le téton en lui-même, mais le fait de tout sexualiser ?

Alors, c’est quand que vous brûlez votre soutif ? 😉

À bientôt,

La Ma’ie

Scuola_di_fontainebleau,_presunti_ritratti_di_gabrielle_d'estrées_sua_sorella_la_duchessa_di_villars,_1594_ca._07
Source de l’image
Advertisements

68 réflexions sur “Ne pas porter de soutien-gorge, même si on voit les tétons ? Oui. Voici pourquoi.

  1. bonjour,
    super article
    si une chose est superbe en mois ce sont mes seins

    un 95 f

    ils ont pas besoins de soutien gorge mais à ma cinquantaine

    bref moi je le vis bien

    et je porte des soutifs au travail, mon tee shirt jaune fluo que je suis obligée de porter est assez transparent..

    mais j ai été choquée par une réflexion d une fille, qui m a demandé vu ma sensualité débordante si je ne pouvais pas porter une coquille qui cacherait mes tétons… car qui dit gros seins dit gros tétons aussi
    elle m a avoué en avoir porté une de coquille, mais c est dur et cela blesse les seins…
    elle est musulmane et peut être dans sa religion on cache la féminité
    donc melle voulait que je mette une coquille qui blesse les seins, là j ai eu l impression de rêver, ou d halluciner…

    voila je sors avec ou sans soutif
    et sans soucis

    bonne journée

    1. Bonjour et merci pour ce témoignage !
      Continuez à vous assumer et à donner l’exemple qu’il est possible de ne pas porter de soutien gorge même avec une forte poitrine 😀

  2. Bonjour Marie.
    Bravo pour ton article qui met l’accent certainement sur le problème majeur pour lequel les femmes hésitent encore à se débarrasser de leur soutien gorge pour leur santé et leur bien-être. La société les fait culpabiliser d’avoir des seins et surtout des tétons, comme si c’était une maladie grave et honteuse (on se croirait revenu au temps de la lèpre il y a quelques siècles…)
    Ton tableau Excel résume très bien la situation. Puis je en faire une copie pour le mettre dans mon diaporama que j’ai déjà réactualisé avec de nouvelles études ? Je mettrai bien sûr un lien vers ton blog avec aussi une de tes photos si tu veux bien ?

    Félicitations d’être la femme que tu es !

    1. Bonjour !

      Bien sûr pas de problème, je vais quant à moi inclure ce diaporama dans mon article sur les dangers du soutien-gorge, cette nouvelle version.
      À vrai dire, il se trouve dans les commentaires d’un autre article déjà, mais je vais le rendre plus visible !
      Je vais écrire : un diaporama qui a demandé des années de travail à Yves… « nom de famille » ? Ou pseudo ?
      Merci !

      1. Je suis très heureux d’avoir ta façon de penser à la page 163 de mon diaporama. Il est selon moi inconcevable qu’une femme subisse des réflexions à cause de son choix vestimentaire, surtout lorsque c’est pour sa santé et son bien être…

      2. Bonjour!
        J’ai regardé ce diaporama et je trouve ça très intéressant: j’ai appris plein de choses que j’ignorais.
        Mais je me demande si je peux moi aussi supprimer mon soutif sans que mes seins ne tombent comme des poires: en effet, j’ai une très forte poitrine (je fais du 95F. oui oui du F!) et j’ai peur que mes seins ne tombent de façon très moche si je supprime mon soutif…
        Votre avis?

      3. Bonjour,
        tout dépend de ce que l’on appelle « moche » en fait.
        Les médias, la pub et autre ont cherché à nous rentrer dans le crâne qu’une « belle poitrine » est ronde, haute, ferme…
        Mais ce qui est beau aussi c’est la diversité, il peut y avoir de très beaux seins, de toute taille, toute forme.

        Sinon, j’avoue ne pas bien visualiser 95F, mais non, les seins ne vont pas soudain se mettre à tomber.

        Simplement, sans soutien-gorge, leur forme sera un peu différente et peut-être faudra t-il un petit temps d’adaptation pour les aimer au naturel au quotidien.

  3. Joli article! Moi jai eu une poitrine « moyenne » jusqua mes 26 ans cad que si je ne portais pas de soutifs ca ne me genait pas, seins fermes et jolis. Mais cetait rare que je nen porte pas (jours de conges, journee coxooning) sauf quand je bossais a la plage et que je portais un haut de bikini(dc rien niveau maintien ect) je suis devenue maman….pdt ma grossesse et lallaitement mes seins ont grossis sont devenus lourds et tombants….malgre les soutifs, malgre les conseils de ma maman (qui bosse ds la lingerie impensable pr elle que lon ne porte pas de soutif) je me suis mise a detester mes seins la fin de grossesse le port du soutif etait douloureux car mon ventre etait bien rond et bien haut dc larmature faisait une pression sur mon ventre….bref. actuellement je suis de nouveau enceinte, et dernier trimestte de grossesse le soutif recommence a me faire mal…..pourtant je narrive pas a ne pas porter de soutif qd je sors….ou que je sais quil va y avoir qqun a la maison…..parce quils sont gros et parfois genants ds certains mouvements parce que des gros seins alourdits dc tombants c pas joli ca fait un deuxieme ventre…..et puis je suis un peu genee par le regard des autres….bref pas facile….

  4. Bon jour,
    Par tous les saints, bel article ! : ) Sur le fond, je pense qu’une société judéo-chrétienne a fait beaucoup de mal sur le regard du corps, en général, de la … femme, pendant plusieurs siècles. De fait, il reste une « vue » de provocation sexuelle sur les seins des femmes quand celles-ci laissent entrevoir même en filigrane une poitrine, voire des tétons saillants.
    Pour ma part, il y a un certain érotisme à percevoir des tétons sous un tissu.
    Je me demandais si dans d’autres pays le port du soutien-gorge était en diminution. Il faudrait aussi comparer les graphiques des ventes sur plusieurs années.
    Max-Louis

  5. Je suis pareil, je déteste porter un soutien gorge. De plus ils se tiennent mieux sont plus ferme sans. Le soutien gorges favoriserait le cancer du sein… alors j’en porte que pour aller bosser. Au sport un brassière et ça s’ arrête là.
    Si je pouvait aussi ne pas en porter ai travail je serais heureuse comme une reine mais bon dans des bureaux….

  6. J’en conviens, le problème de nos jours c’est la sexualisation systématique des corps.
    Personnes ne dit des nudistes qu’ils souhaitent plaire ou jouer d’érotisme mais on stigmatise les femmes selon leur vêtements ou leur tenu, alors qu’une femme c’est juste une femme. A poils, avec ou sans soutien gorge.

  7. Très bon article, sur un sujet que l’on évoque pas assez à mon avis. En tant que mec, si je suis un brin honnête, je ne peux nier que lorsque je croise une nana qui ne porte pas de soutien gorge, celà peut occasionnellement me provoquer un certain émoi. Objectivement, je suis conscient que la source de cet émoi est plus lié au fait d’apercevoir une partie du corps qui est culturellement destiné à être caché, que du potentiel érotique de l’objet en lui même.
    L’été arrivant, nombreuse sont les filles qui se baladent pieds nus. Es-ce que celà me provoque un émoi semblable chez moi ? je ne pense pas, alors qu’au contraire je fais parti des mecs qui trouve cette partie du corps très érotique chez une femme..
    C’est un cercle vicieux, plus notre société censure une partie du corps, plus son érotisation est exacerbée. Il serait bon qu’un jour les femme se sentent aussi libre que les homme la dessus, il n’y a pas de raison, il faut juste que l’on accepte le fait que nous sommes tous conditionnés la dessus, et que ces limites et ces barrières éloigne plus les homme et les femmes, qu’elle ne les rapproche, tant en terme d’égalité qu’en terme purement humain.

  8. super arcticle!!…sa fait partie des nouvelles page de la grande bible de la comprehension sexuelle…
    je trouve parfois notre societe bien malade a se niveau….en plus d etre désinformé….merci entoucas!

  9. Très heureuse de savoir qu’il y a d’autres femmes qui vivent sans soutifs ! Moi, j’ai abandonné cette « pratique » lors la grossesse de mon fils il y a 23 ans car j’avais l’impression d’être oppressée au point de tourner de l’oeil.
    Du coup, après la naissance, je n’ai plus eu l’envie d’en porter ! Comme j’ai des seins de taille moyenne, ça passait très bien ! Et pendant toutes ces années, ma poitrine se tenait très bien toute seule ! En vieillissant, je suis un peu plus gênée de ne pas en porter car ma poitrine s’affaisse… Mais j’ai essayé d’en porter à nouveau à deux reprises… quel calvaire !! Je dois dire qu’entre temps, les culottes commençaient aussi à m’oppresser… Quelle liberté de se balader sans dessous, tant pour le confort que pour la santé. Comme j’ai eu le cancer du col de l’utérus, je ne veux pas risquer d’avoir celui du sein à cause d’un soutien gorge.
    Merci pour tous ces témoignages ! J’espère que la mode sans soutifs suivra très vite celle des hommes barbus (il parait que c’est la mode, youpie !)…

    1. Hihi, merci pour ce témoignage et bravo pour votre rémission !
      Peut-être que cela sera à la mode en effet, de ne plus porter de soutif, si pour une fois la mode peut faire du bien 🙂

  10. Pour information, la sœur de Gabrielle d’Estrées qui pince le téton de cette dernière est, sans doute, un message à Henri IV qui signifie : « je suis en cloque, il va falloir assumer ».
    Pour répondre à la question, cela fait des années que ma femme ne porte plus de soutien-gorge, et elle se sent bien plus à l’aise ainsi. Ce n’est pas à moi de lui donner la permission ou pas de le faire, mais ça ne me gène d’aucune manière, ni ne me donne des palpitations. Je connais d’autres femmes qui en font autant et je ne suis pas plus embêté, embarrassé,…
    Par contre une anecdote : ma femme a été instit’ trois mois de sa vie, et le premier jour, la directrice lui a dit : « à présent il va falloir porter des soutien-gorges ». Elle l’a fait, sans trop comprendre pourquoi on exigeait ça d’elle. Le soutien-gorge est une des choses dont elle s’est allégée avec soulagement lorsqu’elle a donné sa démission de l’éducation nationale.

    1. (Oui, je l’avais étudié un peu ce tableau.)
      Sinon, merci pour votre témoignage.
      Ha… l’éducation nationale… Juste au moment où il faudrait montrer des exemples aux enfants ^^

  11. Étant un mamophile, je trouve tous les seins beaux… Ma michomanie veut que par nature, j’admire tous les seins.. Le soutif peut être un accessoire très intéressant de par sa sophistication et ce qu’il renferme et accentue le désir masculin. Mais une poitrine en liberté a d’autres qualités que je ne pourrais nier. Pour résumer, je dirais : Vive les seins, qu’ils soient nus ou joliment décorés par un bel écrin. Mesdames, libérez-vous de ces habitudes ancestrales et faites ce que bon vous semble de ces merveilles que la nature vous a offertes. Laissez-nous, pauvres mâles, désespérément plats, y jeter un coup d’œil malicieux car rien n’est plus beau au monde qu’une poitrine bien assumée et soyez sûres que nous apprécions toutes les manières que vous connaissez pour nous les rendre aussi agréables. Femmes, soutifs, et tétons, je vous aime…

    1. Bonjour,
      ce commentaire pourrait mettre bien des femmes mal à l’aise, mais j’ai une politique d’ouverture en ce qui concerne les commentaires.
      Peut-être y aura t-il quelques réactions 🙂

      1. Ce n’était pas mon but, bien au contraire, je voulais dire aux femmes que quel que soit leur choix, il nous convient et je rajouterai que c’est votre désir de légiférer sur le fait de porter un soutif ou non qui est réducteur. Je pense que la plupart des gens n’en ont rien à faire et que c’est à vous que cela pose un problème. Je n’ai personnellement jamais entendu aucun commentaire, masculin ou féminin, sur le port ou l’absence de soutien gorge, mis à part dans les préaux d’écoles. Si vous avez envie de crier au monde que vous ne portez pas de soutif, grand bien vous en fasse, mais ne me reprochez pas d’apprécier la vue d’une poitrine qu’elle soit soutenue ou pas. Si par malheur mon premier message venait à choquer quelqu’un, je m’en excuse par avance, ce n’était nullement mon désir. Libre à chacune de faire ce qui lui plait en matière de soutien gorge.

      2. Les seins ne sont pas « faits pour plaire aux hommes » chère madame, mais le fait est que vous en avez et nous pas. Reste à savoir pourquoi vous vous questionnez sur le fait de les soutenir ou non. Mon post voulait seulement dire aux femmes qu’elles sont libres de porter ou non un soutif et que quel que soit leur choix, cela n’affectera nullement notre amour pour elles. De plus je ne vois pas ce qui pourrait « gêner » les femmes quand un homme les encourage à faire ce que bon leur semble. il me semble que, même si je suis un grand admirateur de vos charmes, vous avez bien d’autres armes de séduction que votre poitrine et que le fait que l’on aperçoive vos tétons ne doit pas poser un grand problème. Hormis votre souci que je choque vos lectrices(teurs), j’aimerais savoir ce qui vous dérange dans le fait que j’admire les seins? Le problème réside-t-il dans la beauté que j’y vois où dans votre désir de porter l’attention sur les vôtres?
        Cordialement.

      3. Cela va bien trop loin…
        Bien sûr que c’est une bonne chose qu’un homme encourage les femmes à faire ce que bon leur semble !
        Bien sûr que vous avez le droit d’admirer les seins !
        Peut-être ai-je tout simplement mal interprété vos propos ? (La communication est un art difficile.)
        Simplement, il me semblait que vous sembliez dire que les charmes des femmes étaient réservés au plaisir de l’homme. Si ce n’est pas ce que vous avez voulu dire, tant mieux.
        Quant à l’attention que je souhaiterai que l’on porte à mes seins… c’est une autre histoire.
        Il me semblait plus sage, pour trouver l’angle de cet article, d’aborder le sujet que je maîtrise le mieux, c’est à dire, mes propres seins.

      4. Pour compléter ma réponse, c’est dans ce passage « Laissez-nous, pauvres mâles, désespérément plats, y jeter un coup d’œil malicieux car rien n’est plus beau au monde qu’une poitrine bien assumée et soyez sûres que nous apprécions toutes les manières que vous connaissez pour nous les rendre aussi agréables. » que j’ai cru comprendre ce que je mentionnais plus haut.
        Bonne soirée.

  12. Ayant une toute petite poitrine, inutile pour moi de mettre un soutif.
    Je me sens de moins en moins souvent obligée d’en mettre pour cacher « ce téton que je ne serais voir ».

    Ce que je trouve génial c’est que sans soutif, en plus d’etre confortable, cela permet de rendre jolie, (puisqu’un peu érotisée par le téton justement) une toute petite poitrine. Bref ne plus mettre de soutif m’a permis enfin d’accepter ma poitrine. Merci pour l’article

  13. Ben j’ai r’gardé les photo et …j’ai joui ….

    Je plaisante !… Bon, il y a une, tu ne porterait pas le tshirt vert, ce serait pareil !…
    Je crois que tout est affaire de pudeur. En bon male, et pas machiste ni « sexiste » (mais la definition même du sexisme est en soit un autre sujet de débat) pour un sous je t’assure, j’avoue que je repère au radar une joli paire de lolos sans soutif qui oscillent sous un fin tissus et que je trouve ça (la plupart du temps) fort joli !…
    Pour autant, en tant que mammifères, donc sexués, les attributs sexuels féminins sont … fente et mamelles (mammifères, commencez pas les Femen lol !!)…. pour les mecs chipolata a taille variable et bouboules !…
    Ben quand je vois les sportifs homme dans une tenue si moulantes qu’on sait s’ils sont ou non circoncis … je trouve que cela participe d’un certain manque de pudeur, je conçois que cela puisse drainer quelques dames dans les stades ou devant la télé lors de certains événements, mais ca m’agacerait profondement de tomber en permanence sur les details morphologiques detourés de tout un tas de mecs parce que ca les emm… de porter le slip et qu’il preferent le combi moulant façon sprinter.

    Tout ca pour dire quoi … qu’on doit définir des limites … sinon autant adopter partout les règles Naturistes sans pour autant elargir ça au mode Cap d’Agde defcon 4. Que le suggéré est tout aussi (voir bien plus) erotique que le « tient j’te l’met sous l’nez » …

    Cachez donc « un peu » ce sein que j’ai tant envie de voir 🙂 Femmes que j’aime

  14. Salut,

    Pour info, point de vue de mec, sans que ce soit choquant ou même provoquant et encore moins vulgaire, mais je trouve quand même qu’une fille sans soutien gorge a quelque chose d’assez sexy.
    En plus de stimuler l’imagination ça suggère aussi une certaine liberté, un caractère et ouverture d’esprits de la fille (peut-être juste préjugé..) qui intrigue.

    Voila, je ne veux pas faire le pervers mais c’est une conséquence évidente de la société actuelle qui, comme vous le dites bien, sexualise les seins féminins. C’est le même principe pour les cheveux chez les filles musulmanes. Et le principe inverse pour les tribus d’Afrique où les femmes vivent torse nue comme les homme et il n’y a pour eux plus rien d’érotique en cela.

    Peace

  15. Pour info, les tétons masculin peuvent aussi allaiter dans certains cas 😉 donc d’un point de vue biologique ils sont pareil. (https://en.wikipedia.org/wiki/Male_lactation#Human_male_lactation)

    Reste les différences au niveau des media et medias sociaux. Aussi d’un point de vue « masculin » les seins d’une femme sont plus beau à voir !!! à contester car une femme pourrait penser que les « seins / torse » d’un homme est plus beau à voir …

    Du coup ton article porte à réflexion !!! Pourquoi les femmes ont eu recours au soutien gorge dès le départ … pour s’en libérer par la suite

    1. Bonjour et merci pour le lien !
      Pourquoi les femmes ont eu recours au soutien gorge dès le départ … pour s’en libérer par la suite ? ->
      On dit souvent que les soutifs sont une idée masculine, je ne le sais pas, mais ça expliquerait bien des choses.
      À creuser avec une histoire de la lingerie…
      Bonne journée !

  16. Super article, merci, cela fait un moment que je pense à brûler mes soufis et il arrive que je n’en porte pas… le regard des autres n’est pas un problème pour moi c’est juste que ma poitrine est assez imposante donc sans soutien-gorge ça pend un peu et ça ne me plaît pas vraiment… je vais le faire plus souvent et je m’habituerai !!! Belle journée

    1. Les seins ont tendance à remonter un peu sans soutif, avec le temps.
      Et puis qui a dit qu’une « belle » poitrine est forcément haute et ronde ?
      Vive la diversité, et vive ce que la nature nous a donné 🙂
      Belle journée !

  17. Eh bien moi ca me choque aussi toute cette histoire de tetons, soutif ou pas…
    Je soutiens votre liberté a ne rien porter, et sans avoir les memes probleme je pense etre dans le sujet ne portant pas de sous vetement. Mais c’est vrai qu’on ne me fait pas de remarque sur le fait que l’on « vois ta bite ». je n’en met que pour danser et certains sports. ( c’est vrai qu’en roller, avec la vitesse et ne portant que des pantalons larges en soie, ca ferait tres poutre apparente )
    Raison numéro 1 : la santé ! les lobbies du sous vetements et de la cancerologie ont la peau dur, et il y a un lien évident !
    la 2 le confort, apres un leger tps d’adaptation, un retour en arriere n’est pas possible ! et les testiboules comme les seins remontent tout seul, le processus de retraction etant inhibé par le port de slip, a 30 ans les mecs ont deja les cerises bien loin de la branche.j’en sait quelque chose vivant ds un village naturiste… faire du sport « nu sous son pull », pour les deux sexes, pour les femmes ce sont surtout les pectoraux qui ont tenir le tout et faire un beau décolleté.
    Et la 3, les economies !!! un string chez jennyfer ca vaut rien, mais alors la lingerie, et les « beaux boxers », c’est une ruine ! et tout ce tissus syntehétique si près de la peau sur une muqueuse et une peau si sensible cela ne me dis rien qui vaille !

    1. Héhé merci pour ce message très imagé, et intéressant ! En effet la question se pose aussi pour les hommes !
      J’espère que ce témoignage fera réfléchir sur ce sujet aussi 🙂
      Bonne journée !

  18. Tout est affaire de complexe et de la peur du regard de l’autre. Nous vivons dans une société codée, marginalisée par le port de la tenue vestimentaire obligatoire. En choisissant de ne pas porter de soutifs, les femmes vont à l’encontre de ce que d’autres, des hommes surtout, ont établi depuis des siècles. La femme tout comme l’homme est libre de faire ce qu’elle veut sans qu’il y ait une intention de provoquer. En quoi le fait d’avoir les tétons à l’air pose un problème ? Ce n’est pas aux femmes de changer mais à la société de le faire ! Libérer les tétons les femmes ! Ça prouve au moins que vous savez réfléchir par vous-même et à dire non STOP, je suis libre, je n’ai pas à vous obéir. Le temps de la femme soumise est révolue et c’est tant mieux. Toutefois, certaines femmes usent de leur charme pour parvenir à leur fin y compris de montrer les tétons donc provocation. Il y a nuance entre se faire remarquer sans soutif donc volontairement et le choix de ne pas porter de soutif sans intention particulière donc involontairement. Les naturistes n’ont aucun complexe de se montrer nus car ils sont libres. Peut-être que c’est choquant pour certains mais pas pour moi de voir des seins nus dans la rue ! Tout est une question de mentalité et d’ouverture d’esprits ! Au contraire, vive les tétons libres !😊

  19. Super article ! Je ne porte moi-même plus de soutien-george depuis quelques années, mais j’ai moins de chance, j’ai une poitrine plutôt imposante. du coup l’été ça se voit bien plus. Et pour ceux qui ont peur que leurs poitrine tombe qu’elle soit grosse ou non, il suffit de les masser régulièrement ou faire un peu de sprt et ça tient très bien !
    La plupart des gens s’en moquent vraiment que j’ai un soutif’ ou non, je n’en remets que pour aller travailler, car dans le milieux de la restauration ça ne passe pas du tout… Dommage !

    Vive les tétons libres !

    1. J’ai travaillé dans un resto dit « familial » sans soutif et c’était bien agréable, j’ai eu de la chance je pense. Et jamais de remarque. Les petits seins doivent aider…?

  20. Qu’un téton ou une poitrine ou un ensemble soit chargé érotiquement, je le conçois assez bien moi, en fait c’est plus naturel que malsain, non ?
    Prétendre le contraire m’interpelle…
    Ce qui serait malsain par contre serait à mon sens que cette érotisation ne soit pas ponctuelle et de courte durée ou que qu’un individu se sente le droit de « se servir » sans accord ni essai préalable de séduction. Que quelqu’un puisse penser qu’un corps nu ou peu couvert équivaut à un accord tacite de l’autre de se faire tripoter ou plus en mode self service avec le premier venu. Là oui, je trouve ça malsain, mais surtout socialement et juridiquement condamnable.

    1. Non non, rien de malsain dans l’érotisme en soi, mais il y a un temps et un lieu pour tout. Et même si une personne trouve un téton érotique, ou excitant ou que sais-je, il y a des fois où il vaut mieux le garder pour soi.

  21. Aaaah quel bon article (et avec ton humour qui me fait toujours du bien) ! J’ai cessé de porter des soutifs moi aussi il y a quelques années, d’abord à la maison, puis un jour j’ai oublié de le remettre pour aller à mon cours d’escrime, qui s’est très bien passé, et j’en ai conclu que si je pouvais faire de l’escrime sans soutif, je pouvais tout faire sans ^^
    C’était en hiver, quand l’été est arrivé j’avais un peu peur des réactions, bien qu’ayant moi aussi une petite poitrine et donc peu de regards insistants ou remarques de toute façon. Cet été-là j’ai vécu au Québec 😉 , dans un milieu très alternatif, hippie, donc n’ai eu absolument aucun problème (j’avais cessé de m’épiler au même moment et avais les mêmes craintes) (et j’ai eu la même absence de réaction à ce sujet, d’ailleurs).

    Et depuis, je m’en contrefous. Je me sens infiniment plus libre de mes mouvements sans soutif, d’ailleurs depuis que je l’ai posé mes seins ont changé de forme, leur base s’est élargie (je l’ai musclée volontairement, aussi), ils se sont comme aplatis et sont remontés, au point qu’il m’est impossible de porter un soutif aujourd’hui ^^ Je ne crois pas avoir eu de remarques négatives sur mes tétons, pourtant il leur arrive d’être bien visibles, mais je n’y fais absolument pas attention (ni à mes tétons, ni aux réactions).
    Du coup, pour moi, c’est vraiment une mauvaise habitude sociétale à casser, le phénomène du « soutif obligatoire ». Je comprends tout à fait que le soutien-gorge puisse aider à soutenir les seins pendant le sport, notamment pour les poitrines généreuses, mais je pense qu’à la maison, lors d’activités calmes et surtout pour les petites poitrines, il serait très libérateur pour les femmes de ne pas en porter. Je ne souhaite pas imposer une nouvelle pression sur le corps féminin, au contraire, j’aimerais que les femmes puissent avoir le choix, de leur propre volonté, de porter ou non un soutif. Tétons visibles ou non.

    (Bon, et pour mon avis personnel : je trouve les seins, les tétons, tant masculins que féminins, beaux. Parfois érotiques, certes, mais surtout anatomiquement beaux, sans idée sexuelle. Et donc, je ne comprends pas qu’on doive les cacher à tout prix. Moi ça m’apporte de la joie d’en voir, contexte érotique ou non, donc ça m’irait très bien qu’ils soient un peu plus libres, les pauvres ! 😉 )

  22. Je trouve tes photos très bien, rien de choquant c’est clair. Déjà que ça choque certaines personnes qu’une femme allaite en public, alors je ne suis pas étonnée que ça en dérange d’autres de voir qu’une femme ne porte pas de soutien-gorge… c’est triste.
    C’est vrai que c’est parfois tentant de ne plus en porter ! Pour ma part je n’imagine pas le faire car j’ai une poitrine imposante et c’est parfois désagréable de les sentir ballotter ^^, et quand je transpire sous les seins sans porter de soutien-gorge c’est très désagréable aussi. J’imagine que c’est surtout une question d’habitude en fin de compte, et puis il y a des soutifs qui grattent et font un peu mal parfois 🙂

    1. Bonjour,

      oui ça doit-être une question d’habitude.
      Je trouvais juste cela tellement dommage de s’empêcher le confort à cause du regard parfois malsain des autres…
      Quant à l’allaitement, ça aussi ça me hérisse les poils, c’est quand même fou qu’il y ait un tel foin pour une chose aussi naturelle !
      Bonne journée 🙂

  23. Chose étonnante : je vis en province depuis quelques mois et j’ai réussi à lâcher les soutifs à ce moment-là. Je vivais sur Paris avant et impossible d’enlever le soutif, je ne savais pas pourquoi. En arrivant dans ma nouvelle vie ça s’est fait tout seul : je ne pensais même pas à mettre de soutif, je m’habillais, faisais mes journées et basta. Ca coulait de source.

    Puis je suis revenue quelque jours sur Paris au bout de 2 mois à vivre à la campagne. Je m’étais dis « bon je prends un soutif dans le sac au cas où mais ça devrait le faire ». Hé bien non ! Impossible de ne pas en porter. Je me sentais faible et comme nue dans le tumulte et la foule oppressante… J’ai été très surprise, j’avais l’impression qu’avoir un soutif protégeait un peu mon intimité des autres et leur en empêchait l’accès.

    C’est étrange non ?

      1. Même pas ! Mais j’avoue que les regards de travers et les gens qui ne cessent de se bousculer ça ne m’a pas donné confiance 😉

      2. Je n’ai jamais vécu dans une plus grosse ville que Grenoble, mais je ne suis décidément pas une citadine ^^
        Vive la campagne hihi.

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s