Mamie.

Je ne peux pas dire que c’est injuste…
C’est la vie, je connais les règles du jeu.
On naît, on vit, on meurt.
Je ne peux  pas dire que c’est injuste.

Je ne peux pas dire que c’est joyeux…
Tu étais partie il y a un moment déjà.
Pas totalement, mais cette maladie…
Non, je ne peux pas dire que c’est joyeux.

Puis-je dire que je suis soulagée ?
Je m’y attendais à cette nouvelle.
Et tu es partie comme je le souhaitais.
Peut-être puis-je dire que je suis soulagée.

Quels souvenirs garder de ta vie ?
Ton tablier, tes frites, tes habitudes ?
Oui, mais surtout… surtout…
À quel point tu aimais ta famille.

Je t’aime ma petite Mamie.
Bon voyage.

 

Marie, une de tes petites filles, octobre 2017

Publicités

7 réflexions sur “Mamie.

  1. Et dire qu’il a fallu que ma maman m’en parle pour que je fasse le lien avec ton poème! Pour moi elle est liée aux délicieuses bugnes qu’elle faisait. Bisous cousine lointaine

  2. Merci Ma »ie pour ce joli poème 🙂
    Les frites ? Oui, curieusement, j’avais oublié ! Outre le tablier, bien sûr, et les mots croisés, ce qui m’a le plus marqué, ce sont les dessins sur le frigidaire, le pain d’épices Prosper et les cônes Extrême… uniquement les dimanches soir !
    Bises, prends soin de toi.

      1. Et les bugnes… Et le gâteau au chocolat noix et noisettes… Le repas traditionnel du soir : soupe avec petits morceaux de legumes puis ravioles… Et j’en passe… Pleins de bons souvenirs de notre gentille mamie. Grosses bises les cousins.

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s